Comment se procurer un essaim d’abeilles ?

Vous êtes équipé pour élever vos abeilles et récolter leur miel. Il ne vous manque plus qu’une chose : les abeilles… Découvrez quelles sont les différentes manières de vous procurer un essaim d’abeilles pour commencer la grande aventure de l’apiculture.

Trouver un essaim chez un apiculteur

Certains apiculteurs peuvent vous fournir un essaim. En général, il faut les réserver longtemps à l’avance, car, comme vous le savez, à l’heure actuelle, notamment en raison des néonécotinoïdes, les abeilles disparaissent plus vite qu’elles ne naissent, et les apiculteurs même les plus confirmés voient leurs essaims s’effondrer.

Trouver un essaim auprès d’un apiculteur est néanmoins un gage de qualité, car il veillera à vous fournir une reine née de l’année et sa ponte, afin que votre ruche soit un succès. Elle vous sera en général fournie avec une ruche et des cadres neufs garnis entièrement par des feuilles de cire gaufrée, pour que vous n’ayez pas à déplacer l’essaim vous-même (ce qui est une bonne chose lorsque l’on débute).

Acheter un essaim chez un professionnel

Des professionnels peuvent vous procurer des essaims, constitués obligatoirement d’une reine et d’abeilles sur cadres, soit dans une ruchette de transport, soit dans une ruchette d’élevage, soit encore dans une ruche Dadant, un modèle de ruche qui équipe 95 % des apiculteurs.

Ruche Dadant – Source : Naturapi

Prenez garde à ce que l’essaim soit une seule et même « famille », c’est-à-dire que la pointe est bien née de la reine qui est fournie avec l’essaim, et non pas de différentes reines, sinon la cohésion au sein de la ruche ne se fera pas et cela sera un échec. La ruche fonctionne en effet comme une « famille », issue de la même reine.

Cueillir un essaim sauvage

La dernière solution pour se procurer un essaim est de cueillir un essaim sauvage. Si vous êtes débutant en apiculture, il est préférable de vous rapprocher d’un apiculteur expert pour récupérer l’essaim sauvage. Non que les abeilles soient dangereuses : c’est simplement que la manœuvre demande une certaine dextérité, qui n’est pas forcément à la portée du premier.

Il faut en effet placer une ruchette de transport près de l’essaim sauvage que vous avez trouvé : ôtez le toit de la ruchette, récupérez l’essaim (qui peut peser jusqu’à 2 kilos et compter 20 000 abeilles) et déposez-le sur les cadres de la ruchette sans son toit, patientez le temps que l’essaim entre dans la ruche, enlevez le support de l’essaim (en général une branche) et refermez le toit de la ruchette. Laissez la ruchette en place pour récupérer toutes les abeilles parties au moment de la récupération de l’essaim et revenez chercher la ruchette le lendemain, en pleine nuit.

Articles similaires

Back to Top