Espaces Verts : quelle formation ?

Le jardinage, ce n’est pas seulement un hobby, c’est aussi un métier ! Entretenir des parcs, aménager des jardins, planter des arbres, sont des exemples d’activités effectuées par les professionnels des espaces verts. Voici les formations permettant d’y accéder.

Ouvrier paysagiste : une formation avant le bac

Les ouvriers paysagistes sont chargés d’aménager et d’entretenir les espaces verts, selon les instructions de l’architecte paysagiste. Ils peuvent travailler pour une entreprise privée ou dans le secteur public. Pour exercer ce métier, il faut passer un CAPA de travaux paysagers ou un bac pro (ou un brevet professionnel) aménagements paysagers. Un lycée pro de l’Isère propose un CAP de jardinier paysagiste en deux ans, incluant un stage de plusieurs semaines dans une entreprise du paysage ou un service espaces verts. D’autres voies sont possibles que cette formation espaces verts en Isère, comme le CAP Entretien de l’espace rural, le CAP métiers de l’agriculture ou le BPA (brevet professionnel agricole) travaux des aménagements paysagers.

Une formation supérieure pour devenir architecte paysagiste

jardinier

L’architecte paysagiste conçoit les espaces verts : il dessine les plans, choisit les végétaux à planter et suit l’avancement du chantier. Il travaille aussi bien en milieu urbain qu’agricole, dans des agences privées ou des structures publiques. Pour devenir paysagiste, il faut suivre l’une de ces quatre formations qui durent 5 ans :

  • Un diplôme d’Etat paysagiste dans une école nationale supérieure (à Marseille, Bordeaux, Blois, Lille ou Versailles) ;
  • Un diplôme de l’Ecole supérieure d’architecture des jardins ;
  • Un diplôme d’ingénieur de l’Institut supérieur d’agriculture de Lille ;
  • Un diplôme d’ingénieur de l’Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage spécialité paysage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Articles similaires

Back to Top