hortensias

Des arbustes au fleurissement estival remarquable

hortensias
Lors de l’été, avec son florilège de couleurs éclatantes, les arbustes à fleurs sont bien entendu à l’honneur. L’hortensia décline ses tons camaïeux en grosses boules ou en assiettes plates. Les espèces moins classiques comme l’hortensia à feuilles de chêne pointent ses grappes blanches vers le ciel.

Pour les situations plus ensoleillées et sèches, l’arbre aux papillons et les cistes déploient leur floraison inlassablement renouvelée durant tout l’été. Le lilas des Indes n’a pas son pareil pour fleurir un jardin avec ses grappes généreuses roses ou mauves.

Offrez-vous le privilège de posséder ces quelques arbustes à floraison paradisiaque que sont le Ceasalpinia et le Sesbania.

Les hortensias : une gamme à découvrir

Les hortensias à grosses boules (Hydrangea macrophylla) suscitent toujours autant d’attrait dans les régions arrosées à climat doux comme la Bretagne et le Pays Basque. Leurs tons se déclinent en de subtiles variations bleues à rose vif en fonction de l’acidité du sol. Choisissez un mur nord, une terre riche en matière organique et vous serez comblé.

Le cultivar « Ayesha » est très original avec ses pétales bombés, teintés de rose, semblables à la fleur du lilas.
Les variétés anciennes à fleurs plates dite “teller” connaissent un regain d’intérêt. Les fleurs fertiles au centre rappellent des bonnets de dentelle aux allures d’antan. Il en existe dans tous les tons comme Hydrangea macrophylla “Mousmee”, rose soutenu, “Mariesii” aux très grands bouquets d’un bleu changeant, “Tricolor” blanc au centre mauve.

L’Hydrangea aspera (=sargentiana), aux feuilles duveteuses, a de très belles fleurs plates violacées au centre et blanches en périphérie.

Un arbre pour petit jardin : le lilas des Indes(Lagestrœmia indica)

En réalité originaire de Chine, ce petit arbre de 3 m, présente une floraison spectaculaire de juillet à septembre, en grandes panicules de fleurs frisottées roses à grenat. Ces dernières apparaissent en extrémité de rameaux, c’est pourquoi la suppression des pousses est recommandée en hiver pour favoriser l’obtention de grosses fleurs. Mais cette taille n’est pas nécessaire, du moins en climat doux, l’arbre adopte alors une forme évasée et se couvre de nombreuses grappes plus petites.

Le feuillage prend de jolies couleurs automnales avant de tomber. L’arbre met alors en valeur un tronc lisse et marbré très décoratif. Il résiste bien à la pollution.

Le rabattage des tiges près de la base permet d’obtenir un port buis-sonnant qui autorise sa culture dans les régions à hiver rigoureux (jusqu’à –20°C). Il est en effet plus facile de protéger la souche à l’aide d’un épais paillage.

Sa palette de coloris s’enrichit sans cesse : du mauve de ‘Heliotrope Beauty’ au grenat de ‘Ruby Lace’ en passant par le blanc de ‘Petite Snow’.

Des cistes pour terrain sec

Les cistes sont des arbustes persistants typiquement méditerranéens, offrant une grande résistance en climat sec et ensoleillé.

Les fleurs souvent éphémères ont la délicatesse du papier de soie, elles se renouvellent pendant une longue période et présentent des teintes blanches à pourpre avec un bouquet d’étamines jaune d’or. Certains ont la base des pétales maculée de grenat.

En situation abritée, utilisez-les à volonté en massif en combinant des feuillages gris vert et vert sombre. Ils se plaisent en sol caillouteux bien drainé.

Attention aux dimensions que peuvent prendre certaines espèces comme Cistus laurifolius qui atteint 1,80 m.
Ce dernier est en outre le plus rustique des cistes ( –16°C). La culture en bac est recommandée dans les régions plus fraîches. Supprimez 1/3 de la longueur des rameaux après la floraison pour garder un port compact.

La floraison parfumée de l’arbre aux papillons (Bubbleia davidii)

C’est un arbuste venu de Chine, très rustique et vigoureux, il atteint 3,50 m si on ne le taille pas. Il résiste bien à la sécheresse. Au soleil, il déploie pendant tout l”été ses grappes pourpres, roses ou blanches, parfumées au point d’attirer une nuée de papillons.Il ne craint pas d”être rabattu en fin d’hiver à 50 cm du sol afin de le rendre plus florifère.
Il existe des buddleias à port compact, ne dépassant pas 2 m, compatibles avec un petit jardin : “Nanho Blue”, bleu foncé, “Nanho Purple” pourpre et “Pink Delight” à grosses grappes roses.

Buddleia globosa, moins rustique est plus difficile à trouver.Il présente des bouquets ronds de fleurs orangées et des feuilles vert sombre persistantes.Buddleia alternifolia présentent de longs rameaux retombants couverts de petits bouquets ronds de fleurs lilas en juin-juillet. Il atteint 2,50 m et supporte la mi-ombre.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Articles similaires

Back to Top